Aune-TotemAUNE
Totem
Another record

Un format court qui invite à s’évader vers un ailleurs étrange et onirique, mis en scène par une musique électronique minimale et abstraite. L’ouverture du disque se distingue par son énergie appuyée, calibrée pour le dancefloor. La suite trace sa voie dans les recoins sinueux de l’imaginaire de son créateur jusqu’au final troublant offert à la voix pénétrante de la talentueuse Mesparrow.

LAURENT THORE

>> Site de Aune

>> Lien d’écoute 

 

ALEXANDR - SurrenderALEXANDR   
Surrender 
Autoproduction

Deuxième EP du trio de post brit-pop au songwriting très personnel avec synthés et boîtes à rythmes d’un sensationnel groove emprunt de New Order, Happy Mondays ou The Stone Roses. Il s’était déjà fait remarquer avec son précédent EP. Il réitère avec une co-production réussie (Antoine Poyeton, studio Motorbass) alliant pop des années 80/90 et sonorités électro-beat type années 2020 tout au long des quatre titres entraînants et hypnotiques, teintés d’hédonisme auxquels on s’abandonne et se rend sans conditions.

VANESSA MAURY-DUBOIS

>> Site de Alexandr

>> Lien d’écoute

 

bandit-banditBANDIT BANDIT
Bandit Bandit
Ditto

On pense irrésistiblement aux Kills en écoutant ce combo. On y trouve cette même sensualité, ce même amour des guitares poisseuses que chez les Anglos-américains. Le duo composé de Maëva et Hugo de Kursed atteint avec ce premier essai une belle noirceur rock. Les cinq titres sont autant de réussites mais ceux chantés en français atteignent une intensité encore plus forte que ceux en anglais.

PIERRE-ARNAUD JONARD

>> Site de Bandit Bandit

>> Lien d’écoute

 

CHEVALREXCHEVALREX
Amiral Pop
Vietnam-Because music

Ce format court est un complément de l’excellent LP Anti Slogan (2018), salué dans ces mêmes colonnes : une nouvelle occasion de découvrir l’étendue du potentiel de ce créateur hors-pair, digne descendant de Bertrand Burgalat et François de Roubaix. L’intérêt principal de ce nouveau chapitre réside dans un exercice grisant de chanson pop à la française et un remix addictif de Jérôme Minière.

LAURENT THORE

>> Site de Chevalrex

>> Lien d’écoute

 

ClubBombardierCLUB BOMBARDIER
Last word first move
Autoproduit

Il y a du nouveau au pays des décibels ! Faisant fi des écoles et autres styles, le quatuor se donne sans regarder à la dépense, les potards dans le rouge, du punk abrasif au rock stoner, faisant preuve d’un bel éclectisme. Toujours à fond, les morceaux assez courts, à peine deux minutes parfois, transforment le tout en shoot d’adrénaline pure qui n’est pas cependant dénué d’aspirations psychés.

RÉGIS GAUDIN

>> Site de Club Bombardier

>> Lien d’écoute

 

COSMOPAARKCOSMOPAARK

Sunflowers

Débarqué du bouillonnant collectif de musique garage Flippin’ Freaks (qui compte notamment en ses rangs TH da Freak ou SIZ), ce jeune trio bordelais ancré dans l’époque fabuleuse des nineties maîtrise à la perfection les codes du shoegaze : gros son de guitare, chants lointains et grosse reverb sont les maîtres-mots de son rock planant et abrasif et de ses lumineux refrains pop, que l’on aimerait aussi bien pouvoir écouter dans un parc que savourer en pleine route vers le cosmos…

EMELINE MARCEAU

>> Site de Cosmopaark

>> Lien d’écoute

 

COUDECOUDE
Save our souls
Influenza Records

Avouons-le : ce projet breton formé en 2015 n’ira pas gagner le concours de la plus belle production sonore… Mais au diable le son, cheap et low-fi, car sa richesse est belle et bien ailleurs : dans son urgence et sa fougue implacables, dans ses mélodies débraillées, dans son rock-noise électrique qui n’est pas sans rappeler la verve de Sonic Youth. Coude parle de « sauver nos âmes » : tous les moyens qu’il emploie sont bons pour y parvenir…

EMELINE MARCEAU

>> Site de Coude

>> Lien d’écoute

 

EMBRASSE MOIEMBRASSE MOI
La marche des mots
Autoproduit / TFT label

Ovni artistique entre pop, électro-jazz, musique psychée…, le nouveau maxi de ce duo caennais emmené par Antoine Simoni et Emmanuelle Hadjadj (qui prend la forme d’un quatuor sur scène) n’est pas le genre d’album qui caresse dans le sens du poil mais qui, au contraire, interroge par sa diversité et son approche musicale hors-format. Sa singularité et sa poésie se dessinent au fil d’étranges plages oniriques, calmes ou plus enlevées, où le chant en français s’impose au milieu d’une armada de sonorités et d’expérimentations qui en disent long sur l’imagination de ces auteurs. Insolite.

EMELINE MARCEAU

>> Site de Embrasse moi

>> Lien d’écoute

 

FEROCESFÉROCES
Joséphine
Mediapop Records

« Qu’est-ce qu’on va devenir nous deux ? » : des mots qui résonnent, des émotions qui planent et des riffs maîtrisés. Le disque de ce trio bisontin dévoile les paroles prononcées par Daniel Auteuil et Marie-Josée Croze, harmonieusement accompagnées de notes rock envoûtantes. Si ces textes sont tirés de la bobine du film dramatique Je l’aimais, les artistes dessinent musicalement cet amour passionnel.

AMÉLIE PÉRARDOT

>> Site de Féroces

>> Lien d’écoute

 

RivieraFICTIONS
Riviera
La tebwa

Guillaume Léglise n’est pas un inconnu de la scène indie française. Il a fait partie de plusieurs groupes pop, joue aujourd’hui sur scène avec Vox Low, produit, arrange. Avec ce nouveau projet, le jeune homme nous offre un délicieux mélange aussi improbable que réussi d’italo-disco et de chanson française 80’s. On se laisse bercer par ce délicieux cocktail que l’on savourera autour d’un Spritz.

PIERRE-ARNAUD JONARD

>> Lien d’écoute

 

FORMFORM
C.V.T
Nowadays Records

De la soul moderne, voilà ce que nous donne à entendre cet agréable trio de banlieue parisienne qui vient totalement se placer dans l’air du temps avec leur nouvel EP qui n’est pas sans rappeler les prouesses synthétiques de James Blake ou les mélodies enivrantes de Woodkid ou de Fink. Place à sept titres inspirés et à la production ultra lissée qui – malgré un petit manque de caractère et de singularité – s’imposent par leur ossature dubstep, pop, voire hip-hop.

EMELINE MARCEAU

>> Site de Form

>> Lien d’écoute

 

Gliese and keplerGLIESE AND KEPLER
First Occurence
Lofish Records

Six titres, c’est assez pour faire ses preuves, le groupe de rock psyché vous invite dans un voyage expérimental au mélange low-fi et rock 70s. Quelques morceaux instrumentaux, d’autres surplombés d’une voix flottante, un EP au style bien surf-rock qu’on écouterait volontiers devant un beau coucher de soleil. Un plein de nostalgie qui vous fera tanguer à coup sûr…

FANNY JACOB

>> Site de Gliese and Kepler

>> Lien d’écoute

HILLDALEHILLDALE
Jelly Dreams
Autoproduit

Balade rétro, sensibilité indie-pop, la musique de ce quintette de Dijon vous propulse dans Retour vers le futur d’un seul coup. Un EP de 5 titres qui expriment un ras-le-bol enfantin, inspirant une sorte de West Side Story en maillot de bain sur la plage, sirotant un milk-shake. Entre le mélodique “Silly boy” et le rock spatial de “Christmas”, cet EP est aussi bon pour chiller que pour un petit tour en voiture, la tête posée contre la vitre. Bref, revigorant.

FANNY JACOB

>> Site de Hilldale

>> Lien d’écoute

 

ILOVEYOURASSILOVEYOURASS
Beluga

Venu de Poitiers, ce charmant duo construit des chansons progressives aux couleurs folk, noise, électroniques qui naissent et se déploient souvent dans le calme pour mieux exploser ensuite dans leurs courses finales. Ici, les guitares acoustiques ou électriques côtoient un violon, les boîtes à rythmes dansent avec des synthés planants ou abrasifs, et le chant, tantôt masculin, tantôt féminin, en anglais ou en français, habille des boucles répétitives hypnotiques. De Mansfield.TYA à Godspeed You Black Emperor, on nage entre sensibilité, transe électrique et poésie.

EMELINE MARCEAU

>> Site de Iloveyourass

>> Lien d’écoute

 

jaksJAK’S
ACT 1

Ne comptez pas vous complaindre dans la déprime de l’hiver en écoutant ce trio plein de vie : sa garage pop légèrement psychée est de celles qui restent en tête et vous mettra le smile du matin au soir ! Ça joue vite, ça chante allègrement des refrains passionnés et fédérateurs et ça fourmille de bonne humeur communicative en cinq titres énergiques à souhait. Et si les Black Lips avaient trouvé leurs cousins frenchies ?

EMELINE MARCEAU

>> Site de Jak’s

>> Lien d’écoute

 

L'OBJETL’OBJET
Grand Antigua
Araki Records

Quatuor au nom improbable initié par les deux membres du duo Harpagès, ce projet s’inspire du post-rock, de la cold-wave ou du krautrock pour cristalliser en deux titres de quinze minutes chacun une séduisante messe rock électronique, entre répétitions, progressions ou improvisations. Place à des transes frénétiques nourries aux arpégiateurs, à de nombreux soubresauts d’électricité, à des fûts plein de fougue ou à de jolies plages synthétiques dignes de Kraftwerk. Classe.

EMELINE MARCEAU

>> Site de L’Objet

>> Lien d’écoute

THE SHIRLEYLES SHIRLEY
Les Shirley
Hell For Breakfast

Le trio punk-rock féminin montréalais fabrique d’énergiques pièces axées sur la mélodie et la rythmique rehaussées par un univers lyrique anglophone extrêmement accrocheur. Les harmonies vocales et les refrains au débit rapide se juxtaposent à des structures entraînantes et totalement déchaînées. Les auditeurs ne peuvent faire autrement qu’en redemander avec ce court enregistrement comme apéritif.

PASCAL DESLAURIERS

>> Site de The Shirley

>> Lien d’écoute

 

MATA HARIMATA HARI
Building site
Autoproduit

Dès les premières notes on est projeté dans l’Angleterre de 1978, celle des Clash du Give’em enough rope, époque à laquelle le rock était le porte-voix de la contestation et du mal-être de classes malmenées, thèmes repris ici avec “Factory”, “35 hours” ou bien encore “Concrete masses”. Les paroles sont aussi brutes que notre monde est brutal, portées par des riffs fougueux et rugueux qui nous collent aux murs de ce satané carcan d’une société à bout de souffle. Les lignes de basse obsédantes de “John Difool”, quant à elles, déclarent leur amour pour un post-punk inspiré, dans la droite ligne de Structures ou de Frustration. On ne peut que tomber sous le charme de Mata Hari. À écouter à fond.

XAVIER-ANTOINE MARTIN

>> Site de Mata Hari

>> Lien d’écoute

 

melatoninMELATONIN
Departures

Trois ans après leur premier EP en 2017, les Lyonnais reviennent avec un nouveau maxi pour lequel ils ont soigné la production en collaborant avec Jean-Paul Gonnod au mix (Phoenix, Daho…) et Matt Colton au mastering (Coldplay, Panda Bear, James Blake…). Un son aux petits oignons donc, sublimé par des morceaux élégamment orchestrés, entre nappes synthétiques, harmonies vocales, progressions électroniques, sonorités acoustiques et refrains pop inspirés. De quoi promettre, pour la suite, un joli long format.

EMELINE MARCEAU

>> Site de Melatonin

>> Lien d’écoute

 

MoonyaMOONYA
Golden tree
Autoproduit

La guitariste-claviériste Amandine Rebière livre un magnifique recueil de 5 titres à la sensualité exacerbée. Portée par une électronique douce, chaque chanson dévoile un univers onirique et majestueux. “La vie passant”, le morceau en français, culmine avec justesse. À la fois fragile et envoûtant, cet EP se décline pourtant surtout en anglais, même si quelques mots sont lancés en talk-over sur “Dawning”.

PATRICK AUFFRET

>> Site de Moonya

>> Lien d’écoute

 

My Favorite HorsesMY FAVORITE HORSES
Funkhauser
Microcultures / Kuroneko

C’est paré de cinq joyaux d’indie-rock aux sonorités électro et en français dans le texte que nous revient le quintette montpelliérain. Une mutation rendue possible par sa collaboration avec Christophe Van Huffel, réalisateur des derniers albums de Christophe. Le résultat est remarquable, la puissance de la proposition magistrale. Tout ici suinte le spleen, le chant semblant réprimer des sanglots, une colère sourde.

ALAIN BIRMANN

>> Site de My Favorite Horses 

>> Lien d’écoute

 

PLETHOREPLETHORE   

L Rec

Si un groupe rapproche la musique de l’architecture c’est bien celui-ci. Le chanteur et batteur se définit lui-même comme architecte sonore. Le nom évoque une abondance de choses et beaucoup viennent à l’esprit en entendant ce premier EP electro-rock. L’espace abstrait, concret, les sensations et sentiments se construisent sur de belles lignes de basse, puissantes percussions et effets de réverbes en échos. Il ne reste plus qu’à en découvrir toutes ses structures impressionnantes.

VANESSA MAURY-DUBOIS

>> Site de Plethore

>> Lien d’écoute

PlurielPLURIEL
Change Side EP
Autoproduction

Une douce lumière irradie cet EP sans prétention, porteur d’une sensibilité musicale et esthétique, pleine de charme et de candeur. Si le début du disque met en évidence l’attirance d’Hugo, guitariste fondateur, pour une élégance folk façon Elliott Smith, une délicieuse humeur pop prend définitivement possession des morceaux, soutenue par les arrangements chaleureux et feutrés d’Elie aux claviers.

LAURENT THORE

>> Site de Pluriel

>> Lien d’écoute

 

Phat DatPHAT DAT
Culture Shock
Another records-Catapulte records

À travers une introduction à la cinématique évidente, s’ouvrent les portes d’un monde pop coloré et voyageur, pourtant moins innocent qu’il n’y paraîtrait. La fausse naïveté des morceaux de ce quatuor généreux et inventif, ne saurait mettre sous le tapis une véritable intelligence musicale, capable de déclencher l’appel irrésistible de la danse comme de révéler les nuances d’une tendre mélancolie.

LAURENT THORE

>> Site de Phat Dat

>> Lien d’écoute

 

REGLISSE_NOIRERÉGLISSE NOIRE
Réglisse Noire
Autoproduit

Sur les pièces de son premier EP éponyme, ce groupe montréalais fabrique un heureux mélange de Lili Fatale pour la voix, d’éléments rock-atmosphérique qui rappellent Monogrenade ou KPLR et d’ambiances dignes d’un western-spaghetti où la formation Psychocaravane vient à l’esprit. Les textes à la fois abstraits et imagés sont tantôt percutants, tantôt plus intimistes et toujours poignants de poésie.

PASCAL DESLAURIERS

>> Site de réglisse noire

>> Lien d’écoute

 

RUBIN ET LE PARADOXERUBIN ET LE PARADOXE
X Raisons

L’électro-pop a encore de beaux jours devant elle. On pensait le genre un peu passé de mode mais cet EP nous prouve que ce n’est pas le cas. Un pied dans la chanson, un pied dans la dance-music, on navigue ici entre plusieurs univers. L’artiste a réussi à concilier son amour des sonorités 70’s à celles 80’s et l’on vogue ainsi de Pink Floyd à Taxi Girl. En résulte un EP ambitieux et au final réussi.

PIERRE-ARNAUD JONARD

>> Site de Rubin et le paradoxe

>> Lien d’écoute

 

Marie SigalMARIE SIGAL
Les Géraniums
Khânopé / Microcultures / Kuroneko

Originaire de Carcassonne, biberonnée à la chanson française (Brigitte Fontaine, Barbara) et aux sonorités anglo-saxonnes, la chanteuse auteure-compositrice qui n’en est pas à son coup d’essai (Marie Sigal 2011 et The Nature Of… 2015)  publie un troisième EP intégralement interprété en français. D’expression féminine, les chansons font la part belle à des mélodies ensorcelantes.

ALAIN BIRMANN

>> Site de Marie Sigal

>> Lien d’écoute

 

Special Friend_SPECIAL FRIEND
EP 2019
Howlin’ banana-Hidden bay-Gravity music-Buddy rds

Dans la nébuleuse Howlin’ Banana, voici un duo complice, totalement imprégné par le son décomplexé de la pop lo-fi des années 90. À travers quelques titres savamment dosés et faussement bancals, le duo animé par Guillaume et Erica, installe une belle complicité joueuse entre guitare et batterie, qui leur permet même de s’attaquer au monument Nirvana dans une reprise particulièrement inspirée.

LAURENT THORE

>> Site de Special Friend

>> Lien d’écoute

 

TaminoTAMINO
Habibi
Communion Records/Caroline International

Une triple origine pour cet artiste de 21 ans : belge, égyptienne et libanaise. Son premier single, lui, est britannique. Et un nom arabe (“mon amour“ ou “bien-aimé“) donné à ce maxi… Dès les fondations, tout était finalement déjà dit : l’affranchissement des frontières autant musicales (cette voix qui franchit les octaves) que géographiques (empruntant à la pop mondiale). C’est tout ce qui fait le caractère attachant et singulier de cet objet, hors sol et intemporel.

SAMUEL DEGASNE

>> Site de Tamino

>> Lien d’écoute

 

Tasty FreaksTASTY FREAKS
Wake up call
Auto-produit

Troisième maxi du trio de style funk-rock (rappelant Rage Against the Machine ou Red Hot Chili Peppers) empreint de nouvelles sonorités avec l’arrivée du nouveau batteur en 2019. Thématiquement, l’appel à l’éveil et au réveil face aux dysfonctionnements grandissants de la société sont déclinés en paroles avec éloquence et verve comme le titre le suggère. Le chant énergique en anglais, les cordes à vif de la guitare et de la basse et les rythmes des percussions en font un opus prometteur.

VANESSA MAURY-DUBOIS

>> Site de Tasty Freaks

>> Lien d’écoute

 

terrenoireTERRENOIRE
Terrenoire
Black Paradiso – Caroline International

On sent très vite, derrière la narration de ce duo de musiques électroniques, la dimension intime et personnelle… Tout d’abord sur le nom : celui, semble-t-il, du lotissement où résidait ces deux frères (tiens, tiens). Puis sur la pratique, où le son et l’image sont sans cesse bricolés (et attestent d’une longue pratique), voire documentés avec ces allers-retours nostalgiques qui donnent toute la saveur à ces créations. Le tout, nourri aux réflexions humanistes et aux remises en cause poétiques. Bravo !

SAMUEL DEGASNE

>> Site de Terrenoire

>> Lien d’écoute

TH DA FREAK TH DA FREAK
Still Freakin’ Out’
Howlin’ Banana Records

Après leur album Freakenstein, les Bordelais reviennent dans un EP à la fois ironique et planant. Une bonne dose de surf-rock, une instru et une voix rétro et on se croirait sorties des années 60 entre potes sous les étoiles. Toujours sur une base low-fi, on sort un peu du grunge originaire du groupe pour un rock plus “The Doors” mais toujours avec cette touche “Sonic Youth”. Ce projet démontre, encore une fois, avec brio, la polyvalence du groupe.

FANNY JACOB

>> Site de Th da Freak

>> Lien d’écoute

darwin experienceTHE DARWIN EXPERIENCE
The Darwin Experience EP
Autoproduit

Il suffit de seulement quatre titres pour découvrir la fougue et la force du quatuor parisien sur ce deuxième EP. Leur rock est teinté de grosses couches d’électroniques et d’un esprit pop. Mais ce qui est le plus impressionnant, c’est leur production impeccable de bout en bout. Les titres “On the floor” ou “I get bored” bénéficient à plein de cette puissance dans la production. Ces titres gardent une signature pop-rock tout en étant dansants. Le son et l’efficacité sont là, on attend donc plus que l’album.

YANN LE NY

>> Site de Darwin Experience

>> Lien d’écoute

 

TheophileTHEOPHILE
EP
Rising bird music

6 titres et 6 histoires singulières, qui prennent corps à travers l’interprétation pleine de vérité et de lyrisme de ce jeune talent en devenir. Son univers musical affiche une réelle cohérence pop aux contours électroniques raffinés. Il révèle après quelques écoutes, une vision artistique déjà très affirmée, qui ose parler avec le cœur de sentiments, d’humanité, d’amour, de doute et de désir.

LAURENT THORE

>> Site de Theophile

>> Lien d’écoute

 

valse frequenceVALSE FRÉQUENCE
Ci-haut, ci-bas
Sainte Cécile

Le trio québécois revient à la charge sur ce maxi donnant suite à son premier EP paru en 2017. Offert en téléchargement au prix que vous désirez, les pièces de cet enregistrement sont comparables à Half Moon Run. L’approche vocale jumelée à des structures aux atmosphères vaporeuses est similaire à Karkwa, oscillant entre arrangements grandioses et passages davantage minimalistes. À surveiller !

PASCAL DESLAURIERS

>> Site de Valse Frequence

>> Lien d’écoute

 

we are wolves

WE ARE WOLVES
La main de Dieu
Simone Records

Cet enregistrement marque le retour du trio québécois après l’album WRONG, paru en 2016. Les Montréalais semblent en grande forme avec une sonorité à la fois plus accessible, aussi rock exploratoire que pop expérimentale. La voix d’Alexander Ortiz se ballade entre des paroles en français, en anglais et en espagnol avec une tonalité qui rappelle un jeune Ozzy Osbourne doté d’une énergie débordante.

PASCAL DESLAURIERS

>> Site de we are wolves 

>> Lien d’écoute 

 

yudimahYUDIMAH
Run it
Banzaï Lab

Implanté à Bordeaux, ce rappeur et beatmaker décape tout avec cet EP. Nourri au hip-hop US à la Drake, au groove de J.Cole et à la complexité de la poésie française, cet artiste rappelle aisément Kendrick Lamar à seulement 25 ans. Multi-tâches et autodidacte, c’est son talent et son travail qui s’expriment dans ses beats percutants et dans la profondeur de sa voix, un voyage autant spirituel et poétique qu’enragé, voguant entre trip-hop mélodique et rap sensible.

FANNY JACOB

>> Site de Yudimah

>> Lien d’écoute 


Publié le