BelphegorZ

Closer Records / Differ-ant

BelpheGorZLa pochette laisse augurer un album de metal un tantinet glauque et malsain. Il n’en est rien et, au fil des plages, le disque s’impose comme une excellente surprise ! En effet, à l’instar du personnage dont ils empruntent le nom, les Marseillais n’ont pas leur pareil pour arpenter les couloirs sombres et autres contre-allées de l’histoire du rock pour en retirer la substantifique inspiration. Ainsi, l’album fonctionne suivant une dynamique découlant de l’opposition entre le chant féminin et les guitares abrasives à point, ni trop, ni trop peu, sur fond de rock garage et psychédélique. Mais la musique du groupe devient réellement passionnante lorsque l’orgue Hammond et autres Thérémine entrent dans la danse, apportant un soupçon de groove bienvenu ou un angle baroque complètement barré qui achève de rendre la chose inoubliable. Entre rock psyché et B.O. d’un film de S.F. fauché, une ombre vintage plane sur ce disque où Marseille prend des airs de San Francisco. Excellent !

À écouter en priorité : « Radioactivity », « Creepy birthday », « Stinky city », « It’s all inside ».

RÉGIS GAUDIN

>> Site de Belphegorz


Publié le