“Western avenue”

 

Présentation

Denuit, c’est Bonnie et Ivi qui tournent depuis 2017 d’un pas pressé, mais qui ont pu trouver le temps tout de même de sortir deux LP, Equinox lines et The war of steel. Leur musique — « tribal cold » comme ils la définissent — se nourrit des sons électro techno minimalistes tels que l’on pouvait les entendre du côté de Berlin dans le milieu des années 80, ainsi que d’influences comme certaines musiques rituelles faisant la part belle aux percussions.

“Western avenue”

« C’est très métaphorique. L’histoire est celle d’un cow-boy qui s’associe avec un singe lequel va naïvement le suivre dans son activité de chasseur de primes, avant de réaliser qu’il n’est pas à sa place et finalement se révolter. En filigrane, on parle du goût de l’argent qui amène à faire des choses contre-nature, dont parfois et même souvent les animaux sont les premières victimes. Si on résume, il s’agit de la déshumanisation du monde » expliquent Bonnie et Ivi.

Clip

« Il est fait en mode DIY. » continue Bonnie. « J’ai écrit le scénario et Ivy s’occupe de la réalisation, derrière la caméra. On a tourné du côté de Palavas, le tout a été fait en 4 jours plus 2 ou 3 de montage. »

Projets

Le 9 décembre sortira le troisième (déjà !) long format, intitulé OPH : the lonely planet, qui s’inscrit comme la suite en quelque sorte de The war of steel. Le duo organise une première soirée de présentation le 21 novembre au Black Out à Montpellier, puis une autre date à Marseille mi-décembre.

Xavier-Antoine MARTIN

>> Site de Denuit


Publié le