Horse in the house

Carton Records

GILLES POIZATLe musicien lyonnais revient mettre en musique pour la deuxième fois des poèmes inédits du pasteur-fermier américain Galen E. Hershey, rédigés entre 1946 et 1976 (dont la petite-fille a formé le duo Rev Galen avec Gilles Poizat). Entre chansons oniriques et plages instrumentales, le compositeur déverse une pop électronique décomplexée et baroque, lorgnant parfois vers l’expérimental et le jazz, en déployant son imagination et sa créativité au gré d’instruments divers (guitare, nappes synthétiques, chœurs, machines ou trompette, comme sur le solo incandescent de “Passage 3”) et d’harmonies vocales inspirées (“Diamonds”). Il en ressort un album doucement psychédélique, sensible, planant, aussi léger qu’original dans sa composition, ses textures et ses arrangements, minimaliste mais au final toujours touchant et poétique, à ranger entre ceux de Robert Wyatt, Steve Reich, Erik Truffaz et Björk.

À écouter en priorité : “Preface for songs” , “Welcome”, “Diamonds”.

ÉMELINE MARCEAU

>> Site de Gilles Poizat 


Publié le