“Vacances”

 

Oré est partie en vacances avec l’homme idéal… Troisième extrait de l’EP d’Oré sorti cette année, le titre intitulé tout simplement “Vacances” s’habille d’un clip tourné lors d’un road trip au Québec, entre Montréal, Québec et l’Isles aux Coudres, avant son passage (fort réussi) aux Francofolies de Montréal en juin dernier. Oré, de son vrai nom Morgane Szucs, dit elle-même faire de la « chanson française, inspirée rap, sur des instrus électroniques », et c’est plutôt une bonne définition ; entre son amour des mots, son flow naturel et sa passion pour les rythmes catchy, il n’a fallu qu’un pas pour aboutir à ce style frais et moderne.

“Vacances” débute de manière très douce avec des mots qui riment, avant qu’Oré ne démontre un flow hip-hop avec des mots qui font mouche. Derrière ce visage angélique, qui s’attend à un vocabulaire aussi cru à l’image du refrain qui reprend « Parce qu’on s’en bat les couilles, bat les steaks, bat les reins » ? Néanmoins, il faut tout de même se pencher sur l’intégralité du texte et y repérer un énorme travail d’écriture. Pour ce qui est de la vidéo, on dit souvent qu’une femme finit avec un homme qui ressemble à son père. Ici, c’est à elle-même que l’homme idéal d’Oré ressemble. Alors, il faut le dire tout de suite, son homme idéal n’est autre qu’un mannequin — celui des vitrines, et non celui des podiums — façonné à son image. Dans un mélange de vidéos amateurs et professionnelles, Oré prend les rênes et conduit son partenaire sur les routes canadiennes, pour un résultat plus que cocasse.

Solène Balleja

>> Site d’Oré


Publié le