Histoire naturelle

Michel records/Requiem pour un Twister

 Jonathan PersonneJonathan Robert est l’auteur-compositeur-interprète du génial groupe Corridor. Avec son projet solo, le Québécois propose un rock psychédélique plus vaporeux, aérien, presque folk (“Larry” et son mellotron). Une musique nettement plus sombre, mélancolique. On y parle un peu d’amour, mais les éléments se déchaînent vite, le tonnerre gronde sur “Le pire”. Le musicien dit s’être inspiré de la fin du monde, et les titres “Derniers voyages” et “Parmi les vers” ajoutent de la noirceur au tout. Cette dernière chanson citée qui clôt l’album procure un drôle d’effet. On la réécoute, pensant à une faute d’inattention ou un défaut technique : cette fin si abrupte, après une mélodie pleine de promesses heureuses, est une véritable claque qui laisse le cœur battant. C’est bien la fin du monde. Alors on pense à Melancholia de Lars von Trier et à cette impression de vide après avoir vu – ou ici entendu – la fin. Un premier album réussi !

À écouter priorité : “Sans nom”, “Comme personne” et “Parmi les vers”.

LAURA BOISSET

>> Site de Jonathan Personne

 


Publié le