Rock’n’roll animals

Ed. Payot & Rivages Rouge, 23 € 

Hepworth« La donne a changé. Les rock stars étaient le produit d’une époque où la musique était une rareté qu’on chérissait en conséquence. » Partant de ce constat, David Hepworth entreprend de dresser le portrait de ces créatures mythiques d’un temps qu’il estime révolu, tué par le streaming, les réseaux sociaux, une surabondance d’offres et une évaporation du mystère. À travers quarante instantanés — de 1958 à 1994 — relatant un moment déterminant de l’existence de ceux et celles qui ont accompagné plusieurs générations, il démontre en quoi « la musique a beau être aussi bonne qu’avant, elle ne sera plus jamais aussi précieuse ». En effet, c’est aussi l’attention et l’importance que l’on veut accorder aux choses qui contribuent à ce qu’elles peuvent nous donner en retour. Et si la musique devient un simple fond sonore, un divertissement parmi d’autres, ce sont tous les trésors, le réconfort et le rêve qu’elle peut offrir qui s’en trouvent amoindris. Instructif, mélancolique et passionnant.

FRANCE DE GRIESSEN


Publié le