We are

Autoproduit

Nothing But Echoes« Nous ne sommes plus que des échos… » Sur ces mots répétés se clôt un album en forme de plongée au-delà de l’humanité, dans un monde qu’elle a sabordé et jusqu’au fond de ses ténèbres intérieures. Entre metal progressif plus accrocheur que complexe et post-hardcore léché, les Nantais déploient leurs visions apocalyptiques dans un cadre sonore moderne qui ne sacrifie cependant pas à l’air du temps sa personnalité. Si cette dernière peut encore s’affirmer, en se libérant de quelques rares facilités stylistiques et mélodiques encore perceptibles, la production est quant à elle digne d’un groupe déjà solidement établi et sert parfaitement le paysage sonore froid et déshumanisé que le sextet parvient à construire. De titres courts et rageurs à de longues compositions, du chant crié au chant clair, c’est un sentiment torturé qui prédomine dans les atmosphères à la dimension cinématographique qui se tissent à travers cette diversité.

À écouter en priorité : “The broken cycle”, “Owe Nothing” et “Silent evolution” .

JESSICA BOUCHER-RÉTIF

>> Site de Nothing but echoes


Publié le