Vertigo

Because music

Minuit-vertigoSimone Ringer et Raoul Chichin, soit deux enfants des Rita Mitsouko, sont à la manœuvre. Forcément, cela s’entend. Dans la voix de Simone dont les intonations rappellent singulièrement celles de Catherine. Mais l’héritage va bien au-delà, jusqu’à cette incapacité à choisir vraiment son style pour finalement créer le sien. A l’heure du hip-hop triomphant, ce combo pop, cela se sent, est un vrai groupe de scène, soutenu par de vrais instruments et pas seulement une ribambelle de samples. À l’arrivée, cet album de douze titres inégaux démarre sur les chapeaux de roues avec un hommage non dissimulé et aux paroles malignes à Debbie Harry (“Blondie”). Cela enchaîne avec un rigolo “Tropico” très dansant. Tout cela est très audible jusqu’aux derniers morceaux… pour le coup des ballades pas vraiment indispensables. Au passage, un titre très funky, “Le goût du sel” attire l’oreille. Et finalement, une grosse production et une belle orchestration finissent de faire de ce disque une belle découverte.

À écouter en priorité : “Blondie”, “Paris tropical”, et “Vertigo”.

PATRICK AUFFRET

>>  Site de Minuit

 


Publié le