Les matricides

Lazy At Work

FUUDGEVous aimez le stoner et le grunge ? Vous adorez les ambiances psychées ? Les changements rythmiques ne vous font pas peur ? Alors vous ne devriez pas avoir de mal à mettre le premier album de ce projet québécois en haut de la pile de vos disques, quelque part entre ceux des Queens of the Stone Age, Mars Red Sky, Nirvana et Tame Impala ! Dirigé par David Bujold, ce quatuor prend le parti de faire de la musique très abrasive (écoutez “On est un gang de moumounes” et jugez par vous-même l’urgence qui s’en dégage, pas loin de celle de Metz) mais chantée en français. Et ça marche ! Les voix, légèrement réverbérées et souvent harmonisées, habillent des morceaux progressifs, denses et aux structures complexes. Le groupe n’offre au final que quelques rares moments de légèreté et digressions pop (“Toi aussi” ) avant de repartir dans un océan de bruit, de noise et de fougue (“Qu’est ce que j’pense de moé” et son intense montée). Un refuge auditif pour ceux qui ne supportent pas la pop urbaine et aseptisée du moment.

À écouter en priorité : “On est un gang de moumounes”, “Qu’est-ce que j’pense de moé ”.

ÉMELINE MARCEAU

>> Site de Fuudge 


Publié le