Yarol

Polydor

Yarol PoupaudFFF, Black Minou, Johnny Hallyday… Nombreux sont les projets et les collaborations où son nom apparaît. L’artiste fait désormais cavalier seul, au chant, guitare toujours en main bien évidemment, avec un premier album solo. Un challenge où Yarol se hisse aux avant-postes avec quatorze compositions originales à la fusion rock, mais aux sonorités tantôt funk, tantôt blues, voire électros et afros (“What am I supposed to do”). Un album vivant donc, où chaque nouveau morceau vient tordre les clichés liés à l’univers du rock, laissant place à une large palette auditive. Un opus où le français et l’anglais se côtoient et s’articulent sans accroche. Enregistré à Paris, mixé à Londres, les frontières ne cessent de tomber pour celui qui veut se faire un prénom, en plus d’un nom, dans le milieu de la scène indépendante française. Un tournant prometteur s’annonce pour le guitariste aux précieux riffs.

À écouter en priorité : “ What am I supposed to do »  et “Wrong way to win”.

CLÉMENCE ROUGETET

>> Site de Yarol Poupaud 


Publié le