On ne vit qu’une heure, une virée avec Jacques Brel

Éditions du Seuil, 19 €

Jacques BrelDans la forêt des hommages à l’artiste belge, 40 ans après sa disparition, David Dufresne se concentre sur son dernier album, Les marquises (1977), mais il nous entraîne aussi à Vesoul, à la recherche de la vérité sur la fameuse chanson du grand Jacques. Entre minutie d’enquêteur, reportages et rencontres toujours truculentes, Dufresne fait revivre les textes du chanteur à travers ce qu’en retiennent les anonymes, les spécialistes, les amoureux. C’est souvent magnifique, rarement ennuyeux. L’auteur veille à ne pas nous perdre dans la chronologie des événements et choisit chaque fois des angles pertinents : débat sur la France périphérique, bordure de la culture, mondialisation… Les petites gens dont parlait avec tendresse Brel sont-ils encore de ce monde?? Au fil des chapitres, le propos prend des allures houellebecquiennes alors que l’on se dirige à pas de loup et comme dans le noir vers le dénouement d’une histoire qui, on peut le dire ici, finit plutôt bien.

ANTOINE COUDER

 

>> Site de David Dufresne


Publié le