When will the flies in Deauville drop ?

Born bad records / L’Autre Distribution

VillejuifEn onze titres parfaitement homogènes, le combo intégrant le chanteur australien Nathan Roche livre la bande-son de l’hiver. Fortement influencé par le Velvet, comme son nom l’indique, mais avec un côté glam, le quatuor séduit d’abord par une voix au phrasé trainant. Plus parlé que chanté néanmoins, ce hip-hop porté par une belle orchestration mélange les genres, du garage à la disco en passant par le rock mélodique, et réussit à maintenir la tension. Rien ne dépasse, mais tout se tient. Accrocheur d’entrée de jeu avec “John Forbes”, l’opus devient carrément enthousiasmant avec “Post master failure” véritable invitation à la danse au refrain mélancolique. Mélancolique, le groupe l’est encore plus lorsqu’il colle des mots épurés sur une ligne de musicale monotone (“Pernety”) avec toujours cette voix qui se contorsionne dans tous les sens (“Wuhan girl”). Et même si c’est chanté en anglais, le message garde du sens, notamment sur l’émotionnel “Bataclan”. Un album véritablement brillant et original.

À écouter en priorité : “John Forbes”, “Wuhan girl” et “Postmaster failure”.

PATRICK AUFFRET

>> Site de Le Villejuif Underground

>> Lien d’écoute


Publié le