Leech

Pieuvre / Inouïe Distribution

ARTWORK LEECHL’un est Français, l’autre est Belge. De leur écart géographique est né une cartographie commune, une harmonie électro-pop, où la voix de Quentin Hoogarert répond en écho à la trame instrumentale de Jean Prat. Deux ans après Meredith, ce second opus s’axe davantage sur les contrastes. Un clair-obscur acoustique marqué notamment par leur reprise étonnante du fameux Clair de lune de Debussy, suivi par un Carnival où les notes de cuivres viennent chatouiller les notes de batterie et de piano. Ce tandem ne cesse donc de surprendre les oreilles de mélomanes avides d’odyssées musicales. Oublié donc un éventuel fil rouge sur lequel s’appuyer, tant la bousculade artistique est ici volontairement exacerbée, poussant leur univers à une pop expérimentale (ou alternative selon). Leurs sept nouveaux morceaux ont de quoi illuminer ce début d’année 2019. Des compositions à quatre mains dont la force réside dans la puissante douceur mélodique, tout en faisant réfléchir sur ce monde toujours plus (dé)connecté.

À écouter en priorité : “One last ride” et “Big brother”.

CLÉMENCE ROUGETET

 

>> Site de King Child
>> Lien d’écoute


Publié le