The Very start

Hummus Records / Season Of Mist

the very startRepérée par une démo puis un premier album (Dead-End Tape) sorti en 2016, cette musicienne originaire de Suisse revient, avec son complice Nicolas Pittet, armée d’un nouveau disque aux effluves folk-rock, bourré d’émotions et de poésie, où l’épure côtoie souvent la beauté. Au menu : dix titres low-fi qui mettent en avant ses compositions à la guitare acoustique ou électrique, discrètement arrangées (batterie, synthés, piano, etc.). On se laisse bercer par ses arpèges (“Dead birds fly”), ses accords parfois distordus (“Tiger song”), sa voix, fragile et brute, qui se fait tour à tour caressante ou effrontée, mais qui garde toujours une expressivité touchante au milieu de chœurs enchantés. De quoi balayer un large champ de sentiments, entre mélancolie, tristesse ou oppression, sur fond de thèmes pas toujours très gais qui évoquent le deuil, la distance, le temps qui passe ou le rapport aux autres, avec un charme omniprésent. À recommander aux fans de Girls In Hawaii, Cat Power, PJ Harvey ou Sparklehorse.

À écouter en priorité : “O’clock” , “ The barrend land” et “Loner”.

>> Site de Emilie Zoé 

 

ÉMELINE MARCEAU

 


Publié le