4 AM

Born bad records / L’Autre Distribution

bryan's magic tearsÇa commence comme une roucoulade mais il ne faut pas s’y fier. Les nébuleuses de guitares donnent néanmoins une bonne orientation. Le quintette formé à partir de membres de plusieurs groupes parisiens à la notoriété croissante sait se la jouer sonique, entre rock indie et shoegaze. Forcément, le résultat manque singulièrement d’originalité mais après tout qu’importe. Les nostalgiques du son des nineties (My Bloody Valentine, Jesus and Mary Chain,…) vont se retrouver rapidement dans cette série de chansons pop aériennes, toutes chantées en anglais d’une voix traînante comme il se doit. Ainsi, “4 AM”, un titre digne de The Cure, déverse avec nonchalance ses sonorités urbaines pour faire résonner une alchimie musicale avec majesté, comme par exemple dans le superbe “Marry me”. Cette formation, qui porte en elle seule tout l’héritage de la pop à guitares anglo-saxonne, a été programmée lors de la dernière Route du rock. Les larmes de Bryan ne pouvaient pas trouver un meilleur réceptacle en France !

À écouter en priorité : “Marry me”, “4AM” et “Ghetto blaster”.

>> Site de Bryan’s magic tears

PATRICK AUFFRET


Publié le