The soleil

Dernière bande/PIAS France/Mediapop records

FRED POULETAprès plusieurs années de silence discographique, revoilà l’artiste multicarte au meilleur de sa forme. Toujours cette voix de velours et ses textes à tiroir passés cette fois au tamis d’un punk-rock élégant, piloté d’une main de maître par Maxime Delpierre à la guitare et à la réalisation. Avec ce nouveau projet, Poulet produit une sorte de croisement entre son parlé-chanté hexagonal souvent déconnant et une attitude rock’n’roll qui prend une épaisseur inattendue, dans son inspiration et sa précision. C’est un peu comme si le rêve du rock français s’exauçait enfin, qu’il s’installait en beauté sur les plates-bandes anglo-saxonnes, pour laisser pousser ses fleurs vénéneuses, fleurs du mâle, aussi éloignées de l’esprit de sérieux du rock “intelligent” que des gauloiseries punk. Un équilibre rigoureux qui tient aux textes faussement bruts, jouant de la rime pour transformer la langue ordinaire. Quelques titres se détachent : la pop synthétique de “Disque d’or”, l’érotisme de “Tout scintille” et ce “Pornoricain” que l’on verrait bien en single. La preuve qu’il y a bien une vie après Serge Gainsbourg, juste ici et pas n’importe où : sous « The soleil » exactement.

>> Site de Fred Poulet

ANTOINE COUDER

À écouter en priorité :  « Pornoricain » et « Sublime ».


Publié le