Bumper

Cowboy à la mode

PARPAING 2.2À en juger de par son patronyme aux connotations plutôt abrasives, voilà un groupe qui, à première vue, n’a pas vraiment décidé de faire de la musique en dentelle. L’écoute de son premier album ne fait que confirmer cette supposition, puisque c’est bien de rock rugueux, auréolé d’une touche électronique omniprésente, qu’il s’agit ici. Le trio féminin originaire d’Hossegor y va de ses guitares distordues, de sa batterie frontale et de ses nappes de synthé en toile de fond ; le tout sur des mélodies assurées (“Wax on fire”), souvent tendues, parfois pleines de révolte (“The fist”), poussées mais jamais poussives, qui ont de quoi parler aussi bien aux fans des Pixies qu’à ceux de Metric ou des Yeah Yeah Yeahs. Un disque punk dans le fond, parfois pop dans ses refrains lumineux, ou aux effluves disco (“BRL”) qui, à défaut d’être toujours surprenant et original, emprunte assez de chemins de traverse pour empêcher ses chansons d’entrer dans des codes stylistiques trop évidents.

>> Site de Parpaing 2.2

ÉMELINE MARCEAU

À écouter en priorité : “The fist” , “Old men ”et “Visual”.


Publié le