Épée

Le Turc Mécanique

JARDINAttention à l’onde de choc… Le second disque de l’irrévérencieux Lény Bernay annonçait la couleur en début d’année dans un clip sulfureux et acide, où celui-ci appelait à une souscription pour financer ses travaux, non sans écorcher les logiques d’un monde en péril. Épée assénait ainsi une estocade dans le bide de tous les gros cons, complexés et dérangés par ceux qui ne leur ressemblent pas. Homophobie, machisme, pornographie, vénalité, autant de façades mentales participant au trou noir qui aspire notre si belle société. « Viens donc dans le club sucer nos grosses teubs » scande-t-il à tous les bloqués du ciboulot, avant d’enchaîner « Le nez sur la paille, tu t’es noyé dans ta mélancolie » ; on aurait presque envie d’envoyer le disque au ministère de la Santé et des Solidarités… Frontal, froid et fissuré, ce disque reflète une époque où l’humiliation et le rejet décomposent inlassablement le vivre ensemble. Un grand cri du cœur en forme de plug, enfoncé profondément dans le cul de l’intolérance…

À écouter en priorité : « My Queen From Hell », « Broken » et « Epée ».

JULIEN NAÏT-BOUDA

>> Site de Jardin


Publié le