Speculatio

Les disques Bongo Joe

ODESSE & ORACLEAvec un tel nom, comment ne pas immédiatement penser au mythique album éponyme de la formation sixties The Zombies ? D’ailleurs, la pochette du disque constitue à elle seule un bel hommage graphique à l’œuvre des Britanniques. Pourtant à l’écoute, l’analogie ne semble pas systématiquement vouloir aller plus loin, bien que l’on puisse accorder une appétence psychédélique partagée par les deux groupes ; et sans doute approfondie par ces trois Lyonnais, terriblement modernes et éclairés, eux aussi revendiqués comme “popeux baroques”, à l’image de leurs aînés. Car ici, la pop est expérimentale et savamment orchestrée, le voyage est féerique et assez troublant, la proposition est étonnante mais inévitablement captivante. Côté textes comme côté partitions, le verbe est doux et les sonorités sont inattendues, enrichies d’une facture instrumentale précise et novatrice. Bref, un beau projet quasi-indéfinissable, à la lisière entre comptines enfantines et poésies déréglées pour adultes.

À écouter en priorité : « J’ai vu un croco », « Sunflowers », « Le labyrinthe » et « Epiphanie »

XAVIER LELIEVRE

>> Site de Odessey & Oracle


Publié le