L’allégresse 

(Tekini Records / Absilone / Believe)

DAYTONA

Depuis une quinzaine d’années, le groupe lyonnais au line-up évolutif, chaînon manquant entre Noir Désir et Luke, s’impose dans le paysage rock hexagonal. Ayant notoirement marqué les esprits en 2011 avec le titre « 17 septembre » samplant le discours de Robert Badinter pour l’abrogation de la peine de mort, il revient aujourd’hui avec un album de toute beauté, alternant caresses mélodiques et tensions électriques dans un cocktail enivrant. « Les Promesses » en est un bel exemple, une subtile pop-song dont on peine se défaire…et réjouissez-vous, la suite est du même acabit ! Sans temps morts ni baisses de régime, l’écoute s’avère passionnante. Toujours piloté par JL et Sylvain, membres fondateurs et compositeurs inspirés, DaYTona prouve avec ce cinquième opus que le rock d’ici, s’exprimant en français, conserve toute sa pertinence, quoiqu’en disent certains !

>> Site de DaYTona

À écouter en priorité : « Les Promesses », « Morceaux de lune » et « J’emmerde ».

ALAIN BIRMANN


Publié le