“La salle d’attente”

« Et voici la couleur, au jour fixé et à l’heure dite ! » Le 1er octobre 1967, les foyers français recevaient pour la première fois des images couleur diffusées par l’ORTF sur leur poste de télévision. Cinquante années et quelques lunes plus tard, c’est au tour de La Pietà de quitter son apparat monochrome pour afficher les couleurs du renouveau dans son clip mélancolique “La salle d’attente”, extrait de son prochain EP Chapitres 5 et 6. Il y a quelques mois, les images du titre de la Montpelliéraine “Maintenant ou jamais” confessaient déjà son désir de changer de vie, d’apprendre à s’aimer. Faire de ses faiblesses les plus intimes et les plus profondes une injonction à vivre autrement. Aujourd’hui, l’écorchée vive empreinte un nouveau chemin dans un univers plus épuré. Un nouveau visage, sans masque, celui de l’allégation. Moins d’artifices pour revenir à l’essentiel : les mots. Dans de sobres images réalisées par Marco Fabrello, elle se tient seule sur la scène du sublime écrin qu’est l’Opéra de Montpellier. Seule dans un monde trop grand pour elle où se mêlent dans un ballet incessant l’incertitude, la crainte, le désir et la colère qu’elle porte sur la peau telle des cicatrices. La gorge serrée de douleurs, sa voix se pose sur les sanglots de cordes qui vibrent sous les coups de petits marteaux, comme autant de coups au cœur. Malgré l’onctueuse mécanique du piano, la rage reste intacte. Et vous ? Votre salle d’attente, c’est quoi ?

SEBASTIEN BANCE

>> Site de La Pietà


Publié le