Girls in Hawaï ©Patrick Auffret

Le 12 octobre 2018, Le Kubb à Evreux

 

De retour en France, Girls in Hawaii (GIH) est en grande forme pour la première date de sa nouvelle tournée française afin de défendre, toujours, Nocturne, magnifique album sorti il y a déjà un an.

La question était de savoir si le groupe pouvait se montrer toujours aussi convainquant sur la durée et comment les Bruxellois allaient pouvoir renouveler leur répertoire sans nouvelles chansons à défendre.

Dans une grande salle du Kubb (reconfigurée en petite formule mais sans gradins), Fabiola, jeune pousse bruxelloise paritaire (deux garçons, deux filles), chauffe gentiment l’ambiance. Ils ont beau être potes avec les GIH, leur musique est bien trop gentillette pour vraiment convaincre.

Fabiola ©Patrick Auffret

Un line-check plus tard, la différence est effectivement énorme. Tout sourire sous des lumières en clair-obscure, le sextet ouvre son concert avec l’excellent “Indifférence”, l’un des titres majeurs du dernier opus.

Girls in Hawaï ©Patrick Auffret

Dans une ambiance tamisée par des lumières orangées, le groupe bénéficie d’une excellente acoustique. Bientôt, “Misses” et “Not dead” sont joués avec délicatesse. Titres phares du disque précédent, dédié au batteur du groupe, décédé dans un accident de la route, ces morceaux sont toujours aussi forts émotionnellement, mais ce n’est plus là que l’on attend le groupe.

Girls in Hawaï ©Patrick Auffret

Là où GIH fait vraiment la différence, c’est en montant en puissance pour quitter les rivages mélancoliques et déverser une ivresse sonique parfaitement maîtrisée.

Le décor de scène, un magnifique ciel étoilé, donne de la profondeur aux chansons. Antoine, le chanteur, plaisante parfois au micro entre deux titres. Bientôt des stroboscopes font leur apparition. Les lumières de scène, magnifiques, soutenues par un son toujours excellent, donne une vraie profondeur aux morceaux. Quasiment tout le nouvel album est joué avec entrain. “Monkey”, “Walk”, “The fog”, “Birthday call”, chaque titre est l’occasion d’un échelon supplémentaire et le spectacle est total jusqu’au “Rorscarch final”.

Girls in Hawaï ©Patrick Auffret

Un rappel plus tard, Nocturne est une nouvelle fois à l’honneur. Exceptionnel, “Elevator” est joué puis “Flavor”, habituellement donné en ouverture, conclut avec majesté ce concert !

Texte & photos : Patrick Auffret

Girls in Hawaï ©Patrick Auffret


Publié le