Doctor do something

Haïku Records

Kēpa, leur album "Doctor do something"À l’heure où les one-man-band deviennent l’apanage des concerts de blues, pas facile de se démarquer ! À Bayonne, Bastien Duverdier réussit à s’imposer avec style. Ancien skateur ayant troqué sa planche contre une guitare après une sale blessure, il parvient à tisser une musique incroyablement vivante, qu’il est allé puiser chez les légendes du style (d’Elvis à Jon Spencer) en lui donnant un souffle moderne. Une production conçue à Montréal avec Taylor Kirk de Timber Timbre, dont des effluves se font d’ailleurs sentir sur une poignée de titres mélancoliques. Ici, tout enchante : le glissement de ses doigts sur les cordes en pleine atmosphère western (« Don Pietro »), la douceur de sa voix soigneusement réverbérée qui donne l’impression d’être chantée rien que pour soi au coin d’un feu (« Born to die »), la tension de son interprétation (« On the traaaiiin ») qu’il envoie rapidement valser à coups de rythmiques plus chaloupées (« maman »), ou son harmonica qui vient pimenter l’ambiance de son blues à la fois dansant et sensible.

>> Site de Kēpa

À écouter en priorité : “Fireworks ” , “Don Pietro ” et “Carlita”.

ÉMELINE MARCEAU


Publié le