Boa Brass Land

Autoproduit

Boa Brass Band, leur album "Boa Brass Land" Collectif musical jovial et entraînant implanté dans les Yvelines, cette fanfare est composée de huit musiciens passionnés. Un premier album, Amas de housses, a, en 2014, soudé le collectif. De salles de concert en déambulations, le groupe, instrumental, s’est forgé une identité festive à grands coups de trompettes et de saxophones soutenus par des instruments électriques (guitare, basse, batterie). De nombreux invités se sont associés à l’album : Ricky Ford, le saxophoniste ami de Charles Mingus, dont le morceau réarrangé “Cumbian fight song” ouvre l’opus, a enregistré l’entraînant “Mario brass”, Denys Danielides intervient sur deux titres, dont un d’inspiration bulgare, “Fakata”. “Porto Yovo”, seul titre chanté, a été réalisé avec la fanfare béninoise Eyo’Nle, remarquée avec les Ogres de Barback, et évoque les gogos, les fesses en béninois, de Mantes-la-Jolie. Sous influence des Balkans mais ouverte au ska et à la fusion, la fanfare BBB se montre finalement assez rock.

>> Site de Boa Brass Band

À écouter en priorité : “Porto Yovo“, “Mario Brass“ et “Cumbian fight song“.

Patrick Auffret


Publié le