Si c’était à refaire

BMG

Les saisons défilent et les souvenirs s’accumulent. Septembre, c’est cet entre-deux qui marque la fin de l’été et son habituelle nostalgie, mais aussi la ferveur de la rentrée. Septembre, c’est aussi ce quatuor voguant dans les sillons de la pop mélancolique, avec pour écume des notes de synthés, rappelant celles des débuts d’Indochine. Ce combo masculin tisse un univers aux boucles psychédéliques, son premier opus s’écoute tel un murmure au crépuscule, souvent synonyme d’un lendemain meilleur. En clair, il s’agit ici d’une invitation à un perpétuel recommencement, où la fraîcheur de l’amour s’associe à une nostalgie heureuse. Un album sans prétention et lumineux, à la rythmique communicative, qui appelle à la séduction par l’oreille. Une ode musicale qui se révèle à l’image d’un journal intime où se dessine un plan séquence acoustique quelque peu addictif au fil des écoutes. L’entreprise de ce groupe est contemplative et contagieuse à la fois.

CLÉMENCE ROUGETET

À écouter en priorité : “La piscine”, “Je suis la fôret” et “Amy Jade”

Site du groupe

 


Publié le