Lost in Beaucaire

Freemount Records

Woody Murder Mystery, leur album "Lost in Beaucaire" Les Clermontois ont une réputation d’électrons libres, joyeux drilles peu enclins à se fondre dans le carcan des conventions. Ils le prouvent avec ce nouveau projet aux allures décontractées qui commence par un “Interlude” moitié-psyché moitié-pop sur lequel la voix de Jeanne se pose à merveille. Le tout dans un style que les Limiñanas n’auraient certainement pas renié, d’autant plus que l’on reconnaîtra ensuite ici et là l’influence de l’ami Anton Newcombe et de son Brian Jonestown Massacre. Il est facile de deviner que le multi-instrumentiste et compositeur Baptiste Rougery aime également le répertoire des années 70 et 80. Il lui aura certainement inspiré  “Lost in Beaucaire”, ballade psychédélique sur laquelle planent les ombres de Virgin Suicides d’Air et de Melody Nelson de Gainsbourg. Finalement, du reste de l’album dont on aurait peut-être attendu qu’il soit légèrement plus enlevé, on retiendra le charmant (parce que délicieusement suranné) “La première fois” ainsi que le délicat “Surface lactée”.

>> Site de Woody Murder Mystery

À écouter en priorité : “Interlude”, “Lost in Beaucaire” et “Red garden”.

XAVIER-ANTOINE MARTIN


Publié le