Hollywood Hex

Microcultures / We are unique ! Records

Michael Wookey, son album "Hollywood Hex" C’est l’histoire d’un homme. D’un homme habité par l’amour des notes et des mots. De cette passion ressortent onze balades sonores précieuses et acides à la fois. Cet anglais vivant à Paris offre une écoute à fleur de peau (“Sailor”) et se livre sans pudeur au fil des morceaux avec des arrangements raffinés (“Banes”). Un déferlement émotionnel dont les cordes de Section Quartet (Foo Fighters) côtoient les batteries de Ryan Pope (The get up kids). La magie prend tout son sens avec le titre “Hollywood hex”, où l’orchestration accompagne la voix hantée du Britannique. En ressort une fêlure profonde, forgée par la somme de bonheurs et de malheurs. Tantôt obscures, tantôt lumineuses, les deux phases de cet album se croisent et s’entremêlent. Un opus tout en subtilité digne d’un conte moderne, dont la douceur et le romantisme noir sont tels une caresse.

>> Site de Michael Wookey

À écouter en priorité : “Sailor” et “Hollywood hex”.

CLÉMENCE ROUGETET


Publié le