Interférences

Ed. Dargaud, 17 € 99

Jeanne Puchol et Laurent Galandon leur livre "Interférences"Rappeler les origines de la bande FM, par l’histoire romancée de deux de ses protagonistes, est judicieux. Cela permet d’abord de mesurer l’idiotie de la situation d’alors : ces monopoles d’État qui s’octroyaient les ondes pour diffuser la parole officielle. L’histoire commence ici en 1973, où le pluralisme – aussi bien musical qu’informatif – est aux abonnés absents. C’est dire toute la nécessité (aux échos contemporains) de conserver plusieurs voix et un système critique. C’est ensuite se remémorer le décalage des institutions, peinant à accompagner une révolution technologique et d’idées. Cette période chevaleresque où l’on risquait la prison pour avoir diffusé du rock… Et c’est enfin mesurer, à l’image de la chanson “Won’t get fooled again” des Who, que la révolution n’a rien changé : l’uniformisation a repris le pas via des regroupements commerciaux dénués d’engagement social. On le sait, la radio est le média le plus intime… À travers cette BD, on prend conscience que cette intimité a aussi une dimension sociologique et politique qu’il serait bon de se réapproprier.

Samuel Degasne


Publié le