Désamorceur

La Souterraine

Canari, leur album "Désamorceur" Ils pratiquent une pop plus bariolée qu’effrontée, un rock plus cérébral qu’instinctif et c’est tant mieux ! Chez ces trois drôles d’oiseaux parisiens, la plénitude se recherche et se trouve dans un psychédélisme profond, une poignée de ritournelles emplies de gaieté et douceur, mais aussi un zeste d’exotisme et de transe. Thèmes répétitifs, sonorités vintage et mélodies planantes empreignent leur musique progressive et leurs danses tournant parfois à l’obsession (sur le krautrock “Désarmorceur”) ou s’affichant en spectacles sensuels et sexy (“Mystic halo”). Qu’on sautille sur leur sable chaud ou qu’on s’évade dans leurs sphères célestes lointaines (“Tryptique”), il n’y pas de place pour l’ennui dans leurs histoires un brin farfelues, contées en français, anglais ou portugais, et souvent nichées derrière un petit tapis de réverbes enchantées. De quoi souligner une liberté d’écriture aux multiples vertus dans ce projet à placer idéalement entre les mains de fans de Stereolab et Can.

>> Site de Canari

À écouter en priorité : “Désarmorçeur”, “Passagers” et “Tryptique”.

ÉMELINE MARCEAU


Publié le