Telegraph

Avant-première du festival Rootstock, 7 mai 2018, Le Réservoir (Paris)

Dans le langage universel qu’est la musique, le festival Roostock a cette qualité de mettre en avant de jeunes artistes issus de la scène pop et rock française. À deux mois de l’échéance estivale, l’équipe présente en avant-première les talents de ce cru 2018, en plein cœur du 11e arrondissement parisien, au Réservoir.  

Premier talent : Jody Jody

Premier talent à se présenter sur la scène du Réservoir, la lyonnaise envoûte dès les premiers accords. Une pépite déjà repérée, puisque l’étudiante à la prestigieuse école de Gobelins a fait un passage remarqué aux récentes auditions à l’aveugle de The voice, actuellement en cours de diffusion. La jeune femme séduit par sa voix suave et réconfortante aux teintes de folk-rock. Un oiseau rare et précieux à suivre cette année.

 

Deuxième talent : Gaumar

Chanteuse, auteure, mais aussi compositrice, l’artiste multicarte a de quoi égayer les oreilles, avec son style résolument pop. Son énergie positive sur scène et sa facilité a manier aussi bien la langue de Shakespeare que celle de Molière font d’elle un ovni musical. Pour conclure sa prestation, la Parisienne donne de la couleur à cette soirée, grâce à son titre Yellow. Voir la vie en rose ? Très peu pour elle.

 

Troisième talent : Or-Sha – Music Band

Quintette parisien, ce groupe brasse plusieurs styles musicaux. Tantôt pop, tantôt jazz ou encore soul, la palette de cette jeune formation est encore un peu fragile. Si les talents individuels sont indéniables, le collectif est toujours en quête d’une certaine cohésion artistique.

 

Quatrième talent : Théo Maxyme

Producteur, mais aussi artiste et musicien, le Parisien arbore certes plusieurs casquettes, mais n’a qu’une attache, son amour pour le rock. Et il le prouve au travers de ses quatre titres, accompagné de trois musiciens (basse, batterie et clavier), en reprenant notamment le mythique Hey Joe. Mais son cœur tendre résonne aussi grâce à l’émouvant Sur le fil, dont le thème porte sur l’attente de l’autre.

 

Cinquième talent : Telegraph

Derrière ce combo indie-rock 100% masculin, se cachent les cousins Julien (chant, guitare) et Matthieu (guitare, chœurs), ainsi que leur ami d’enfance Maxime (batterie, claviers, chœurs). Leur style accrocheur, porté notamment par leur titre Broken Bones, embarque l’auditoire pour un voyage acoustique risque bien de s’imprimer dans les têtes.

Ces cinq talents sont à retrouver au Festival Roostock, organisé du 13 au 15 juillet 2018 au Château de Pommard (Bourgogne)

 

TEXTE : Clémence Rougetet

PHOTOS : Juliette Boulegon et Clémence Rougetet


Publié le