Tape II

Beko Disques / La Souterraine

La Houle, leur album Tape II sur Longueur d'OndesCe « faux » premier long format entend confirmer l’entreprise élaborée précédemment sur Tape I, celle d’un shoegaze aux relents cold et post-punk. Telle une vague de submersion, de longs riffs à la réverbération éthérée auront vite raison des esprits les plus terre à terre (“The seers”). Chassant sur les plates-bandes de My Bloody Valentine, les Frenchy parviennent à en extraire la substantielle moelle, tout en offrant une démarche pop chancelante (“Alpha tauri”). Le texte prend ainsi le pas régulièrement sur des textures baveuses et déchiquetées.

Auréolés d’un parlé-chanté poétique qui redonne toute son énergie à la langue de Baudelaire, abordant des thématiques inhérentes à la liberté, aux souvenirs à peine éculés, Geoffrey Papin et Simon Sockeel parviennent à saisir cette justesse esthétique. Une démarche qui fait la différence entre une œuvre artistique et un objet décoratif. Un disque au goût d’écume exaltant une évasion métaphysique, telle une échappatoire face à la condition terrestre de l’être humain.

>> Site de La Houle

À écouter en pirorité : “Alpha Tauri”, “La houle”.

JULIEN NAÏT-BOUDA


Publié le