Makeshift

Microcultures / North Records / WW2W

S’affranchir des carcans, telle est la devise de ce quintette venu de Caen. Des sonorités folk reléguées au second plan, au profit d’une musique pop résolument psychédélique. Une géométrie variable qui a le don de faire oublier tous les courants de la musique actuelle. À mille lieues de toute filiation directe, le groupe est issu d’un métissage. Né des cendres du groupe Clockwork of the Moon, on y croise également des membres de Grand Parc et de Jesus-Christ Fashion Barbe. Derrière la formation normande se cachent donc Michaël Roth (claviers et chant), Vincent Condominas et Baptiste Poirier Rossi (guitare et chant), Nicolas Marsanne (basse, claviers et chœurs) et Charles-Antoine Hurel (batterie et chœurs). Après deux années d’expérimentations et d’enregistrements,  la formation nous livre un premier album profond et cohérent, doté d’une très forte personnalité musicale. Chaque morceau est une véritable leçon sonore. Un virage artistique qui s’applaudit.

>> Site de Makeshift

À écouter en priorité : “Lazily”, “Surveyor”.

CLÉMENCE ROUGETET


Publié le