La femme en boîte

La couveuse

K! son album K! La femme en boîte sur Longueur d'OndesBête curieuse en cage. Karine Duhamel, chanteuse singulière, crée un premier album où s’entrechoquent punk, électro et chanson. Les sons des machines grésillent, vrombissent, et entourent les notes du piano. Une certaine gravité reste nouée dans le fond de sa gorge, un air de grande dame qui sort de terre. En apesanteur, vous flottez dans des rêveries qui parfois ont l’épaisseur de Plateform Boots, parfois le poids d’une cathédrale baroque. Malgré quelques inégalités, la chanteuse parvient à emprunter à la démence de Nina Hagen et à la finesse verbale de Juliette. Une affaire de femmes, de toutes les femmes, celles qui sortent à nouveau quand arrive le printemps, celles qui terminent démembrées dans un container, celles que la chanteuse essaie de comprendre dans cet album. Oubliées certaines lourdeurs qui en ressortent, ce laboratoire de curiosités effraie autant qu’il attire.

>> Site de K!

À écouter en priorité : ”L’adultère”, ”La femme en boîte”.

VALENTIN CHOMIENNE


Publié le