Dreameater

Microcultures Records

Garciaphone, leur album Dreameater sur Longueur d'OndesLa folk est un travail d’orfèvre. Nombreux sont les artistes à s’expatrier au pays de l’Oncle Sam, en quête d’inspiration ou d’une sonorité. De son périple américain, le créateur du groupe, Olivier Perez, garde une identité sonore forte et personnelle. Entouré à plein temps par Matthieu Lopez, Zacharie Boissau et Clément Chevrier, le quartet a cette capacité rare d’offrir une musique contagieuse à la croisée de la folk et de la pop. La cohérence et la précision des arrangements musicaux respirent au fil de l’album. Résultat : l’ambiance y est hypnotique, chaque morceau invite au voyage. Une méditation auditive nourrie par l’écriture fine du Clermontois, synonyme de douceur et de mélancolie, qui ne sombre jamais dans la tristesse. Aucun risque, on est accrochés par ces ballades et on le reste jusqu’aux ultimes notes du dernier titre. Instrumentation et voix s’entrelacent à la perfection, laissant ainsi le charme opérer.

>> Site de l’artiste

À écouter en priorité : “Mourning of the day”, “A hole in the universe”.

CLÉMENCE ROUGETET


Publié le