“Corridor”

 

Présentation

« Nous sommes STAMP, groupe d’électro indus, composé de cinq musiciens aux influences très éclectiques. Quentin Dubarry, notre saxophoniste vient, à l’origine, du jazz. Il est très influencé par la musique des années 80, mais aussi par des groupes plus actuels comme Aufgang ou Guillaume Perret. Alexandre Conrath, bassiste, vient de la scène stoner rock. Influencé dans son jeu par l’énergie de groupes comme Queens Of The Stone Age, ou encore, dans un registre plus extrême, Shining. Vlad FZ, qui s’occupe de la dimension électronique du projet, vient de la scène trip-hop, inspiré par des groupes comme Massive Attack, Ez3kiel ou encore Portishead. Notre batteur, Paul Void, a une forte influence venant des scènes d’avant-garde et expérimentales. Il nous apporte une précision de jeu grâce à ses influences tirées de groupes de la scène metal. Priam Desmond, saziste, l’un des deux solistes du groupe avec Quentin au saxo, apporte pour sa part, des gammes et des sonorités plus orientales au sein du projet. On peut retrouver dans son jeu l’influence du grand Mohammed Matar, ce qui apporte une dimension plus « humaine » à STAMP. Malgré nos influences très diverses, nous prenons un grand plaisir à essayer de nouvelles sonorités, dans l’idée de faire évoluer la passion qui nous réunit : la musique. »

“Corridor”

“C’est est extrait de notre deuxième album Posthuman. Il a été composé par Vlad FZ et Priam Desmond. L’idée du morceau était d’installer une ambiance introspective, dans une acoustique claustro. Vlad, dans un premier temps, a fait avancer “Corridor” dans une atmosphère onirique, étrange, et Priam, par la suite, a proposé d’ouvrir le final sur une touche d’espoir et de lumière. C’est sur ces nuances opposées que nous avons commencé à penser le clip. »

Clip

« Tout l’album a été conceptualisé sur le thème du transhumanisme. Pour “ Corridor”, nous avons voulu, avec l’aide de la réalisatrice Julie Oona, refléter les questions philosophiques d’un tel sujet à travers le voyage onirique d’un homme appelé « Æon », en quête de réponses. Nous avons voulu plonger le spectateur dans une atmosphère qui associe une rencontre entre un voyage onirique et un sentiment d’enfermement. »

Projets

« Nous sortons Posthuman le 27 avril, et nous jouerons au Glazart, à Paris, le 24 mai avec le groupe Thot pour notre release party. »

>> Site de STAMP


Publié le