Barje endurance

Musique sauvage

Buridane, son album Barje Endurance sur Longueur d'OndesRevenons sur cet album majeur, sorti à l’automne dernier et méritant – nécessitant ? – un minimum de langueur. Prendre le temps de l’exploration, voire de la digestion… Quoi de plus normal pour une œuvre ayant mis 5 ans à éclore ? Cela méritait bien une ouverture sous violons, une confession sincère sur l’absence pour en déchirer le silence. Le tout ? Sans renier la part sombre de chacun.e ; cet angle mort de l’intimité qui fait notre complexité. Notre singularité aussi. La voix ici est douce et les mots font mouche dans ce disque de transition personnelle et musicale, dont les nuances tracent de nouvelles lignes de perspective à chaque écoute… L’amour est partout – qu’il soit victorieux ou non – mais tout y est doux, surtout, sans jamais retenir les coups… Car c’est bien la richesse de ce disque à détails : chaque morceau sait trouver son chemin de traverse pour éviter l’homogénéité sans sacrifier la cohérence. Et c’est ce qui en fait toute la différence.

 

>> Site de Buridane

À écouter en priorité : “La Transition”, “Taureau”.

SAMUEL DEGASNE

 


Publié le