Du 10 au 31 mars 2018, Le Mans

LA CARTE D’IDENTITÉ : Le festival sarthois est doté d’une programmation à laquelle se greffe un tremplin décliné en deux catégories à savoir musiques amplifiées et chansons francophones. Flow, Askehoug ou encore Amélie les Crayons se sont notamment illustrés lors de précédentes éditions. L’événement, présidé par Brigitte Thomas, affirme ainsi sa ligne de conduite : soutenir la nouvelle création.

CADRE : Différents lieux allant du café-concert au Palais des congrès.

MÉTÉO : Variable et assez grise.

FINALISTES : K!, Jules Nectar et Tiou se partagent la finale de la 24ème édition sur la scène du Palais des congrès et de la culture.

LES PLUS : Un événement convivial à taille humaine.

LES MOINS : Une sélection légèrement plus faible cette année.

LE -seul- COUP DE CŒUR : K! est le projet de Karina Duhamel, auteur-compositeur-interprète autodidacte entrée en musique par la porte d’un salon de tatouage à Vendôme où un client se demandait comment il allait faire pour trouver un chanteur pour son concert planifié trois semaines plus tard. Celle qui, enfant, voulait devenir comédienne, goûte alors à la scène et toute sa vie va en être modifié. Son vocabulaire et sa musique ne cèdent en rien à la mode et parfois surgissent du passé des sonorités ainsi que des locutions tendres. Mais réduire K! à ses mots serait une sacrée erreur… Le “Blue Monday” de New Order ou le punk électro des B52’s sont passés par là et elle en saupoudre depuis son format chanson.

LES PRIX : K! : 1er Prix du jury soit 1 500 € avec concert à la clé + Prix de la ville de Coulaines avec concert à la clef + Prix Wiseband avec compte d’une valeur de 390 €.

Tiou : 2ème Prix du jury soit 1 000 € + Prix des internautes avec concert.

Jules Nectar : 3ème Prix du public soit 750 € + Prix de la ville de Coulaines avec concert.

LE GRAND MOMENT : Kent assure le concert de clôture en reprenant notamment des morceaux de son ancien groupe Starshooter et en invitant Alice Animal à partager quatre morceaux à ses côtés.

IL A DIT : « Il a fui les champs de misère / Pour une existence à l’arrache / La vie, faut pas la laisser faire / Si tu veux qu’elle te paie cash », paroles du morceau “Cash” de Kent, justement.

INÉDIT cette année : after dans un pub irlandais juste après la remise des prix pour fêter la fin du festival avec concert d’Alice Animal.

L’AN PROCHAIN : Le festival se tiendra à la même période.

>> Site Le Mans Pop Festival

Texte & Photos : Alexandre Sepré


Publié le