Shake, burn and love

[4Play Music – Differ-Ant]

Le rock est tel un phénix, en perpétuelle renaissance. Dans la veine de Ty Segall pour l’avant-garde garage et les codes seventies, le duo Red Money propose un univers absolument électrique et endiablé. En véritable match de boxe, les riffs de guitare chaudes et primitives de Laure donnent un coup de savate à la batterie tapageuse d’Arnaud, le tout affrontant avec panache la voix grave et sensuelle de la chanteuse-guitariste. Dès les premières notes, le tandem originaire de Tours propose une musique sauvage, frontale. Ils nous embarquent tantôt dans un jeu psyché (“Come back”) tantôt dans un blues plus sombre et sulfureux (“Shine and rise”). Une authentique vague sonore puissante et débridée à la fois, dont la plage sonore a de quoi aiguiser les mâchoires acérées des fans de rock nerveux. Leurs accords du combo ont cette particularité de faire monter progressivement le mercure grâce aux dix morceaux que compte ce nouvel opus. Une bonne dose d’adrénaline qui vient chatouiller nos tympans.

CLÉMENCE ROUGETET

À écouter en priorité : “Shades of sorrow” et “Sickman”

Site de l’artiste.

Lien d’écoute.


Publié le