Pour bien démarrer l’année 2018, découvrez notre nouvelle sélection saisonnière d’EP. Rock, pop, folk, électro, c’est l’occasion d’enrichir votre playlist.

 

AMBROSE
Romance
Autoproduction

S’il est des romances plus ou moins heureuses, celle à laquelle nous convient Félicie et Alexandre – alias Ambrose – fait résolument partie de la deuxième catégorie et il faudrait peu pour qu’elle se transforme rapidement en histoire d’amour. Les 4 titres que propose ici le duo, tantôt pop électro à la mode The XX ou Metronomy tantôt soul (le superbe “The man” !), touchent directement au cœur. On en redemande.

Leur site.
Voir.

XAVIER-ANTOINE MARTIN

 

AÑA
Never

D’entrée, “One Hundred Birds” nous rappelle au bon souvenir des Cocteau Twins et à la douce voix de Liz Fraser. Puis, après le Bjorkien “Never”, vient une reprise de “Secret Fires” du Gun Club. A première vue le choix est surprenant, mais au final il s’avèrera bluffant de justesse et d’à propos. L’EP se termine comme il avait commencé, avec “Nowhere”, aérien et prometteur. Tout ce qu’est Aña en somme

Écouter.
Voir.

XAVIER-ANTOINE MARTIN

 

APOLLINE

Far and after

Hybridecore Prod

Derrière ce prénom d’origine grecque se cachent cinq têtes brûlées en provenance de Blois, Tours et Paris. Le combo sème un rock contagieux où l’alchimie opère dès les premières notes. Après cinq années de silence (No longer rain en 2013), le groupe revient avec un nouvel EP. Un opus dont – ce chiffre semble leur coller à la peau – les cinq morceaux ont de quoi illuminer vos tympans. Ce projet est un nouveau départ pour le groupe, à l’énergie débordante et sans limites.

Leur site.
Voir.

CLÉMENCE ROUGETET

 

ENDING SATELLITES
The lost tapes / vol B
Autoproduction

Ils définissent leur projet comme musical et photographique, et effectivement en fermant les yeux à l’écoute de ces bandes perdues volume B, ce sont des milliers d’images qui défilent. Pas besoin de pilules multicolores aux propriétés variées, leur musique suffit à nous transporter vers des terres dont certains auront déjà exploré les confins avec Mogwai, les Islandais de Sigur Ros ou les Frenchies de Air. Mais là on va encore plus loin et c’est prodigieux.

Leur site.
Écouter.

XAVIER-ANTOINE MARTIN

 

HOA QUEEN
Hoa Queen
Autroproduction

1er E.P. avant la sortie de l’album complet au 1er semestre. Et déjà une 1re surprise : c’est doux, c’est beau, c’est fouillé ; ça prend la pause sans craner ; mystérieux ; la voix flottante ; chargé de suspensions et de retraits ; pop à poches bourrée d‘idées, de cassures et d’images ; avec l’envie de la déguster comme un mille-failles. Et ce vœu inespéré : si leur nom provient d’une fleur vietnamienne qui n’éclot que le temps d’une nuit avant de mourir au matin, le groupe promet de grands soirs.

Leur site.
Voir.

SAMUEL DEGASNE

 

INDOLORE
Love letters from Eylenda
Autoproduction

Trois ans après la sortie de son premier EP, le Bayonnais défend son nouveau projet propice à l’évasion. Enregistré dans les studios islandais Sundlaungin en seulement quinze jours, les compositions au style folk sont un aller simple pour l’ailleurs, avec un profond sentiment d’apesanteur. Une musique intimiste et douce, où l’acoustique (guitare + voix) règne en maître.

Son site.
Écouter.

CLÉMENCE ROUGETET

 

JOKO
Loon
Autoproduction

JO-KO. Ces deux syllabes sont à retenir. Duo originaire de Strasbourg, ce combo se connaît depuis les bancs du Conservatoire avec, au micro, Iris Di Napoli, et aux accords, Arthur Vonfelt. Ensemble, les deux Strasbourgeois proposent un univers électro-pop décomplexé et addictif. Une escapade sonore où les synthés laissent place à une mélodie hybride, rappelant l’univers si particulier de Björk. Le tandem fait partie des révélations à suivre durant cette année 2018.

Leur site.
Voir.

CLÉMENCE ROUGETET

 

JOSH
Shine
Autoproduction

Pas question de rivalité pour ce Marseillais installé à Paris depuis 2014. De ce fait, à quoi s’attendre ? Ce premier EP est une fable en cinq morceaux, où Rémy Lenny (à l’état civil) nous conte un univers musical résolument sincère et lumineux. À la croisée de la folk et de la pop, cette jeune pousse mérite une écoute attentive pour l’année 2018 à venir. Bonnes vibrations !

Son site.
Voir.

CLÉMENCE ROUGETET

 

 

MIHUMA
Friture sur la ligne
IMC Music

Une vingtaine de minutes, six titres et tant d’aventures. Six titres pour autant de flows différents. Posé, sautillant, arrogant, excité, évocateur, Mihuma est un véritable caméléon. Tantôt La Canaille, tantôt Oxmo Puccino, parfois Grand Corps Malade. De l’engagement, des récits, des bêtises, beaucoup d’expérimentations. Vingt minutes pour dévoiler toutes ses capacités. Une franche réussite.

Son site.
Écouter.

VALENTIN CHOMIENNE

MOODOÏD
Reptile
Because music

Le super groupe mené par Pablo Padovani est de retour et fait peau neuve. On quitte l’envoûtement psychédélique et les sonorités orientalisantes pour des morceaux funk et disco. Voix chuchotées langoureusement, spoken word, vocoder… Le groupe lumineux a quitté Le monde Moo pour un nouvel univers, tout aussi flamboyant. On peut déjà dire qu’ils ont réussi l’étape du 2e album tant cet extrait est prometteur !

Leur site.
Écouter.

LAURA BOISSET

 

NUITS BLONDES
Nuits blondes
Autoproduction

Le premier EP de ce quatuor parisien oscille avec élégance entre chanson française et rock échevelé. On y sent l’influence de Bashung et de Ferré, mais le groupe a su les digérer pour offrir un univers somme toute personnel. La poésie des textes émeut l’auditeur et se marie parfaitement à la musique du combo. Un premier disque réussi qui méritera confirmation sur la durée d’un album.

Leur site.
Voir.

PIERRE-ARNAUD JONARD

 

POUSSIN
Comma
Autoproduction

Un second EP d’excellente facture. Un disque aux arrangements subtils qui voit le groupe aussi à l’aise sur le versant pop anglaise de “Wish i could” que sur celui d’un univers que ne renierait pas le Pink Floyd des débuts avec ce superbe “Coma”, psychédélique à souhait. Leur reprise du “Charming man” des Smiths s’avère, quant à elle d’une infinie délicatesse.

Leur site.
Voir.

PIERRE-ARNAUD JONARD

 

TCHEWSKY & WOOD
Chapter one
Autoproduction

En plein dans un bouquin de science-fiction, une société avec des humanoïdes et des véhicules magnétiques. Voilà l’atmosphère façonnée par ce duo à la croisée de The Kills et The XX. Il suffit d’une guitare, de deux batteries et de quelques fêlures à l’esprit. Des mots en russes, en anglais, en romani et en français se fraient un chemin sinueux dans ce Babel numérisé. Futuriste et pas simpliste.

Écouter.
Voir.

VALENTIN CHOMIENNE

 

TWLVE
Sun bats
Baguette Publishing

Dès le titre éponyme “Sunbats”, Twlve semble d’emblée vouloir nous rappeler au bon souvenir des années Placebo première époque. Impression qui va rapidement se transformer en une exploration au gré de leurs envies, en témoignent “Me & Arrow“ aux accents de Brighton ou “Murder in the Pool” résolument psychédélique. Patchwork de leurs humeurs, les compos de Twlve respirent avant tout le positivisme ambiant. Et le courant passe.

Écouter.
Voir.

XAVIER-ANTOINE MARTIN

 

VOYOU
On s’emmène avec toi
A+LSO // Entreprise

C’est l’histoire d’un homme de 28 ans, originaire de Lille, mais Nantais d’adoption depuis son adolescence. Derrière ce gentil surnom se cache Thibaud Vanhooland. Ici pas question de grand banditisme, mais cinq morceaux poétiques. Mélancolique, mais sans tomber dans le cynisme, l’interprète met l’amitié et la compassion au cœur de son répertoire. À la croisée de la pop et de la chanson française, ce compteur d’histoires dont les rythmiques entraînantes appellent à la fête gravit peu à peu les échelons : repéré aux dernières Trans Musicales de Rennes, révélations du Chantier des Francos

Son site.
Écouter.

CLÉMENCE ROUGETET

 

YALTA CLUB
One week in the moutains
Autoproduction

Face à cette société de la démesure, la formation renoue avec la sobriété. Après la sortie du deuxième album, il fallait revenir aux sources. Une semaine passée dans les montagnes plus tard, un nouvel EP paraît. Trois titres repris en acoustiques et deux nouveaux. Une polyphonie pop sautillante réussie qui effleure les thèmes brûlants de l’actualité. Difficile de ne pas entendre du Moriarty.

Leur site.
Voir.

VALENTIN CHOMIENNE

 

ZOUZ
EP1
Autoproduction

Première entrée remarquée pour ce trio montréalais plein de fougue, réuni autour de sa tête pensante David Marchand. Nervosité rock, zest math-rock sur fond de mélodies pop noise bariolées : en quelque mots, ça tape fort et ça joue fort ! Laissez vous séduire par ce son abrasif et crasse, ce blues-punk qui sent bon la saturation, cette musique où les potards de gain sont à fond les ballons !

Leur site.
Écouter.

ÉMELINE MARCEAU

Publié le