“In the stars”

 

Son travail est une ode à la musique acoustique. Originaire de Bayonne, Indolore (Guillaume Simon à l’état civil) vit en région parisienne depuis une vingtaine d’années. Après des débuts en tant que saxophoniste dans un quartet de jazz et un premier EP solo en 2014, le Parisien d’adoption dévoile peu à peu son univers folk avec ce nouveau clip, “In the stars”, extrait de son second EP (Love letters from Eylenda) sorti en octobre 2017.

Tournée en Irlande, l’artiste confie la réalisation de sa vidéo à une enfant du pays, Emma Iris Benson. Pourquoi ce choix ? Suite à des recherches généalogiques, l’interprète aurait découvert des aïeux d’outre-Manche. Cette expérience est également un choix artistique, telle une retraite spirituelle et salvatrice pour l’auteur, en quête perpétuelle de nouvelles rencontres et de nouveaux sons. Il en ressort une ballade apaisante et bienfaisante.

En simple guitare-voix, la chanson est une invitation à prendre son temps. Situation paradoxale, quand on connaît l’histoire de l’opus dont provient ce titre. Pendant deux semaines, le Français part pour l’Islande et s’enferme dans les studios Sundlaugin (qui veut dire « piscine » en islandais, du fait que les locaux étaient une piscine avant d’être reconvertie en studio d’enregistrement). Son défi est alors d’enregistrer ses sept compositions (un titre par jour) et de les masteriser dans la foulée. L’émotion de son immersion islandaise est encore aujourd’hui intacte. Ce séjour dans les confins islandais, Guillaume ne l’explique pas. Il le voit comme une évidence, une étape dans son parcours musical et personnel. Une chose est sûre, son univers est une succession de tableaux d’une sensibilité intense.

Site d’Indolore.

Publié le