Colores

Upton Park Publishing

The Craftmen Club, son album Colores sur Longueur d'OndesActif depuis près de vingt ans sur les scènes hexagonales, les Bretons nous offrent aujourd’hui leur quatrième album. Un disque pensé et composé dans la campagne du Berry. Colores reste proche de l’univers que l’on connaît d’eux avec un côté sombre à la Noir Désir assez prononcé. L’album diffère cependant de leurs productions précédentes car pour la première fois dans l’histoire du groupe, il est majoritairement chanté dans notre langue. L’utilisation du français et de l’anglais donne à l’ensemble deux aspects totalement différents l’un de l’autre avec des titres beaucoup plus pop lorsque la langue de Shakespeare est utilisée. On peut sans doute y voir la patte de Jim Spencer qui a mixé l’album, lui qui a travaillé avec la crème de la brit-pop (des Charlatans à Oasis). Cet opus développe une jolie mélancolie qui donne à l’ensemble un charme certain. Le combo sonne peut-être moins rock que par le passé, mais son côté plus pop lui va bien au teint.

>> Site de The Craftmen Club

À écouter en priorité : “Love”, “Elevator”, “Le lac”.

PIERRE-ARNAUD JONARD

 

Publié le