Un mouvement pour le vent

Edge of town music

Petit Fantôme, son album Un mouvement pour le vent sur Longueur d'OndesIl y a quelques années, Pierre Loustaunau chantait notamment les vacances à Tahiti sur son album Yallah ; aujourd’hui, il revient avec un disque qui évoque aussi bien la rupture (“Libération terrible”), que l’altruisme (“Easy come easy go”) ou le bien-être (“Ne nous lachons plus »). Fidèle à son écriture joliment naïve et poétique et à sa pop kaléidoscopique, il y reprend les caractéristiques de sa musique protéiforme : une voix douce et aigüe et des mélodies lumineuses qui sentent bon la crème solaire et le soleil (le public présent à son concert sur la plage de la Route du Rock cet été en conviendront), qu’il nuance de moments rock ou progressifs, donnant une certaine mélancolie à sa personnalité que l’on aurait donc tort de vouloir trop polisser. Des guitares nineties au shoegaze en passant par la chanson, le krautrock (“Tu ressembles à l’orage”) ou l’électronica (“Ma naissance”), le songwriter et sa bande de musiciens nagent à travers les styles pour mieux s’affirmer comme projet aussi inspiré qu’inspirant.

 

>> Site de Petit Fantôme

À écouter en priorité : “Easy comeeasy go ” , “ Ma naissance”, “ Tu ressembles à l’orage”.

ÉMELINE MARCEAU


Publié le