Eponyme

DTC Records/Believe/Socadisc distribution

Nasty Factorz, son album Eponyme sur Longueur d'OndesOrganiser la rencontre entre le jazz et la bass music, tel est l’ambitieux programme que s’est fixé ce duo franco/américain composé de Gaël Horellou (saxophone, électronique) et Ari Hoenig (batterie). Dès les premières notes, l’auditeur est entraîné dans un tourbillon, un entre-deux étrange et hypnotique. La chose est rythmée par la frappe virtuose et quasi-mathématique de l’impressionnant batteur. Cette dernière mélangée au saxophone alto forme la base classique du duo. Le reste constitue un grand plongeon dans l’inconnu. Étirant au maximum ses morceaux (aucun en dessous des six minutes) le duo tire profit de cette approche labyrinthique, tissant une toile sonore qui ne demande qu’à piéger l’auditeur en son sein. Des sons étranges, hypnotiques, tantôt angoissants, tantôt apaisés : vos oreilles vont en entendre de toutes les couleurs ! Le jazz qui va à la rencontre du dance-floor, la chose est suffisamment inédite et radicale pour retenir durablement l’attention. À découvrir…

 

>> Site de Nasty Factorz

À écouter en priorité : “Electric Sheeps”, “The metamorphosis”, “Active !”.

RÉGIS GAUDIN

Publié le