Eleven songs

PIAS / Audiogram

Aliocha, son album Eleven songs sur Longueur d'ondesLa jeunesse n’a pas fini de séduire. Avec un premier album à 23 ans, le chanteur franco-québécois délivre onze chansons aux charmes flamboyants. Balade au cœur d’un folk-rock anglophone à la fois fragile, sincère, sensible, tendre et surtout hypnotisant. Un compagnon idéal sur un trajet de voyage ou encore mieux, idéal autour d’un feu de camp, guitare à la main. Cet auteur-compositeur-interprète saura emmener son auditeur vers un chemin savoureux. Ici, aucune agression sonore, mais plutôt une douceur cotonneuse et séduisante. Résultat, l’album se finit aussi vite qu’une bouffée d’air frais, même si on aurait apprécié quelques chansons plus acidulées pour dynamiser le tout. Mention spéciale au titre “Crystal pane” bien plus rock que ses compagnons. C’est certain, la famille d’artistes Schneider (comédie, mannequinat, théâtre) n’a pas non plus fini de séduire, son benjamin Aliocha a en tout cas toutes ses chances pour s’exporter dans le monde entier. Et c’est tout le mal qu’on lui souhaite.

 

>> Site d’Aliocha

À écouter en priorité : “As good as you”, “Feels like”, “Sarah”.

MARIE-ANAÏS GUERRIER


Publié le