Muance

Ici d’ailleurs…

Chapelier Fou, son album Muance sur Longueur d'OndesEn subtil caméléon musical capable d’hybrider le synthétique et l’organique, l’insouciant et le mélancolique, Louis Warynski a choisi un titre idoine, mot-valise associant la mue et la nuance. Car si la mutation est au cœur de sa démarche, c’est toujours avec un art des nuances plus que des contrastes, créant des mondes harmonieux et poétiques. Ces derniers sont ici marqués par une richesse nouvelle, fruit du tournant opéré avec Deltas il y a trois ans, pour lequel le musicien avait ouvert sa création à d’autres. L’aération se prolonge dans Muance par une instrumentation variée ajoutant à l’habituel violon la guitare, le bouzouki, la mandoline, les synthétiseurs et l’orgue Farfisa, ainsi que des samples de jazz, de musiques classique et du monde. Leurs sonorités et phrasés chaleureux et doux forment des tissus déployés en de lents gestes élégants ou agités en de joyeux mouvements baroques, au creux desquels se nichent des motifs musicaux répétés en d’infinies variations. Un jeu de miroirs sonores traversé d’un souffle de légèreté virtuose.

>> Site internet de Chapelier Fou

À écouter en priorité : « Oracle », « Artifices », « Cavalcade ».

Jessica BOUCHER-RÉTIF

Publié le