Cabadzi ©David Poulain @MaMA 2017 - Longueur d'Ondes

Du 18 au 20 octobre 2017, Paris 18ème

8ème édition pour un événement devenu incontournable pour les professionnels de la musique (5 620 cette année) qui s’y retrouvent en masse de tous les coins de la planète (52 nationalités représentées), mais aussi pour le grand public avide de découvertes en musiques amplifiées (4 700 passes vendus). Un must parmi les défricheurs !

 

PARTIE PRO : 419 intervenants. Débats, conférences, speed-meeting, apéros-show-case, toute la journée avant les concerts du soir… Thèmes ? Concentration des acteurs dans le spectacle vivant, place de l’artiste, puissance du streaming, gestion de carrière en autoproduction, innovation dans le spectacle vivant, transformation numérique…

 

PARTIE MUSIQUE : 180 concerts, 441 artistes.

 

ON RETIENT :

– Le garage rageur de la bien nommée Laura Sauvage qui fait se lever la salle des Trois Baudets comme un seul homme (chose rare). L’Acadie n’a pas dit son dernier mot !

– La présence nonchalante d’Eddy de Pretto contrastant avec sa poésie-slam crue. Textes forts en étendard, il est accompagné d’un batteur et d’un… smartphone. La prochaine étape, on l’espère, plus étoffée sur scène.

– La grosse mise en scène et en lumière du show Cabadzi x Blier. Un passage réussi de l’un des meilleurs albums francos de l’année au live.

– Le gros déploiement (avec un savant jeu d’ampoules) d’ALB et son électro-rock nickel qui emporte le prix « Taux de sympathie du public » !

– L’accoutrement barré de Sarah McCoy qui derrière ses dents de vampire et son piano cache une voix à couper le souffle.

– L’humour et le rock, le vrai de The Inspector Cluzo. Un show qui a décapé la Boule Noire à coups de tacles aux écolos comme au rockeurs anglais.

 

ÉGALEMENT : Sate, de Toronto, groupe et chanteuse qui mettent le feu. Le doublé pop-rock d’après-midi du PAM avec Dissonant Nation et Oh ! Tiger Mountain.

 

ON S’ÉTONNE de la présence de Dani dans le cadre de ce festival de musiques émergentes. Non que son show soit mauvais, juste décalé au MaMA. Peut-être était-ce parce qu’elle était (fort bien) entourée d’Émilie Marsh et Katel

 

LES PLUS :

– Des conférences de fond, sur l’économie et le monde de la musique.

– De nouveaux lieux à découvrir, dans le quartier Pigalle.

– Le lieu de rencontre de toute la France de la musique.

 

LES MOINS :

– Le son à la chapelle du Lycée Jacques Decour, nouveau lieu, vraiment pas terrible.

– Le chevauchement des concerts qui oblige à faire des choix drastiques… et donc rater pas mal de choses.

– Les shows complets qui laissent un arrière-goût de regrets.

 

ROCK IN LOFT : Gros succès pour l’après-midi de showcases du Petit Chat Noir records qui, dans une ambiance cool a proposé 7 concerts entrecoupés de Champagne et de buffet. Le sous sous l’égide de l’inégalable Giedré !

 

L’AN PROCHAIN : Du 17 au 19 octobre 2018.

 

>> Site MaMA

Texte : Serge Beyer et Fabrice Lassort

Photos : David Poulain

 

Publié le