Je suis ici pour vaincre la nuit

Yo Laur (1879 – 1944)

Ed. Fleuve, 19,90 €

Marie Charrel, le livre Je suis ici pour vaincre la nuit sur Longueur d'OndesUn petit tableau de rien du tout qui fascine l’auteure alors qu’elle n’a que 8 ans, et voilà toute l’histoire de deux vies qui vont s’entrecroiser : celle de l’écrivaine qui enquête sur son aïeule (« partie à la recherche d’un destin ») et celle de Yo Laur, peintre, pionnière, frondeuse, aventurière, disparue dans les camps de la mort en 1944, brossant au passage l’histoire d’un « basculement entre deux siècles ». Deux récits, deux aventures parallèles qui posent la même question : « Comment devient-on artiste ? » En guise de réponse : « peindre, écrire, c’est redonner la vie, c’est être médium entre le monde réel et le public, aider à saisir l’insaisissable, à capter la magie du monde ou bien son horreur, les deux sont si souvent mêlés. » En fait, « la définition d’un artiste, c’est la liberté ! » Telle était Yo Laur, et telle est Marie Charrel, qui réussit ici une réhabilitation héroïque.

SERGE BEYER

>> Site des Éditions Fleuve

Publié le