Klo Pelgag ©Fabrice Lassort @Francofaune 2017 - Longueur d'Ondes

Du 5 au 15 octobre 2017 à Bruxelles

 

KÉZAKO ? Quatrième édition d’un festival (50 concerts, 15 lieux) dont le slogan est « Espèces musicales en voie d’apparition » ! C’est clair.

 

MÉTÉO : C’est l’été en octobre ! Tee-shirts et shorts.

 

AMBIANCE : Franco et fun, en grande partie grâce aux extra-organisateurs !

 

CENTRE NÉVRALGIQUE : Le Via Via lieu pluriculturel convivial à l’accueil chaleureux.

 

COUPS DE CŒUR… BELGES !

Manu Louis le bidouilleur électro farfelu peut se rapprocher parfois des débuts de Katerine.

 

 

Cloé du Trèfle (sans H) mêle violoncelles (avec un S), sensualité, synthés et riffs électriques. Un faux-air de Christine and the Queens…

 

Daniel Hélin is back ! Il déclame en chantant (à moins que ça ne soit l’inverse) sur un beat rock et reste engagé et enragé.

 

COUPS DE CŒUR… SUISSES ! On aime l’emballant quatuor électro-rock Adieu Gary Cooper évoquant Bashung, voire Marquis de Sade. Ainsi que Meril Wubslin couple aux harmonies vocales lancinantes qui hypnotisent (ambiance The Besnard Lakes) !

 

 

COUPS DE CŒUR… CANADIENS !

Voir le groupe VioleTT Pi en live se rapproche plus d’une expérience psyché-punk. Le chanteur chuchote comme il hurle, poétise, délire, casse les rythmes ; ce qui donne un cocktail parfois décousu mais toujours iconoclaste !

 

 

Les deux Gaspésiens de Dans l’Shed attirent la sympathie par leur country-folk et leurs historiettes souriantes.

 

Simon Daniel, sorte de Daniel Bélanger V2, s’affirme de plus en plus. Album en 2018. Tout comme Pierre Guitard, le rockeur à surveiller (on espère des textes plus forts).

 

Safia Nolin, à la voix superbe et aux textes poétiques se décoince sur scène (on espère un groupe autour d’elle pour donner de l’ampleur à son show un peu linéaire).

 

 

Klô Pelgag vocalises et folie toujours au rendez-vous !

 

 

VÉGÉ ET SOLIDAIRE : Les repas sont organisés par Le Recho : une asso réunissant des femmes cuisinières et artistes qui ont pour mission de créer du lien entre les humains à travers la cuisine. Elle se déplacent à bord d’un food-truck sur les routes d’Europe dans les camps de réfugiés afin de cuisiner pour eux et avec eux, car elles savent que la cuisine est un moyen privilégié pour réapprendre le plaisir de partager, la joie du groupe et l’envie d’être ensemble.

Ici elles travaillent avec des réfugiés syriens qui font la cuisine (excellente) pour le festival. Bravo !

 

LA CHANSON DU FESTIVAL : Le conte musical de Cloé du Trèfle où l’on apprend pourquoi l’amour est aveugle et pourquoi la folie l’accompagne.

 

L’AS-TU VUE ? En attendant le prochain concert, dans le public, Safia Nolin… tricote entre deux dédicaces de son album.

 

>> Site de Francofaune

Texte : Serge Beyer

Photos : Fabrice Lassort

 

Publié le