Sudor y arena

MaAula Records

Passion Coco, leur album Sudor y arena sur Longueur d'OndesMalheur à celui qui aurait parié sa fortune en affirmant que derrière ce nom se cachait un groupe originaire du grand froid scandinave, russe, islandais ou alaskain par exemple… Car comme son nom l’indique à la perfection, c’est plutôt du côté des cocotiers et des plages de sable blanc d’Amérique du Sud que ce quartet originaire d’Angers semble trouver son inspiration sur ce premier album particulièrement suave et chaleureux. On y danse une cumbia psychédélique chantée sur fond d’espagnol, mais aussi un rock légèrement hallucinogène aux accents progressifs (“Boom” et son atmosphère de bande-son cinématographique idéale pour habiller un western) et un zeste de chicha péruvienne, le tout servi dans une ambiance sensuelle qui, à coup sûr, prend toute sa dimension le soir à la nuit tombée. C’est l’heure de faire tomber la chemise sur la piste de danse et, comme le titre du disque l’évoque, d’y laisser un peu de sueur et de sable… Sous le sunlight des tropiques évidemment.

>> Site de Passion Coco

ÉMELINE MARCEAU

À écouter en priorité : “Playa tropical”, “Chamelon”, “Sudor y arena”.

 

Publié le